Central Park, Guillaume Musso.

jai-lu-central-park

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, je vous retrouve pour un nouvel avis de lecture à propos du roman Central Park de Guillaume Musso que j’ai lu il y a peu.

Guillaume Musso, l’auteur.

Né le 6 Juin 1974 à Antibes, Guillaume Musso commence à écrire alors qu’il est étudiant. Son premier roman, Skidamarink, sort en 2001 ; l’auteur est alors âgé de 27 ans. Avec plus d’un million sept-cents mille romans  vendus en 2015, il est pour la cinquième année consécutive le romancier favoris des français. Ses livres sont traduits dans 40 langues et les ventes totales de ses romans dépassent les 25 millions d’exemplaires.

Afficher l'image d'origine

Central Park, son douzième roman.

Alice et Gabriel n’ont aucun souvenir de la nuit dernière… Pourtant, ils ne sont pas près de l’oublier. New York, 8 heures du matin. Alice, jeune flic parisienne, et Gabriel, pianiste de jazz américain, se réveillent menottés l’un à l’autre sur un banc de Central Park. Ils ne se connaissent pas et n’ont aucun souvenir de leur rencontre. La veille au soir, Alice faisait la fête avec ses copines sur les Champs-Élysées tandis que Gabriel jouait du piano dans un club de Dublin. Impossible ? Et pourtant…

Mon avis

Central Park est le tout premier roman de Musso que je lis, et je dois dire que je suis resté sur ma faim en refermant ce livre.

Dès les premières pages, plongés au coeur de New York dans Central Park, nous faisons la connaissance d’Alice et Gabriel, les deux personnages principaux de ce roman. On y découvre une policière au comportement vif et assez brutal, et un soi-disant pianiste de jazz dans l’incompréhension.

Tous deux menottés sans le moindre souvenir de la nuit passée, nos personnages vont chercher à découvrir pourquoi et comment ils se sont retrouvés dans cette situation peu commune et inquiétante.

Durant la totalité du récit, les actions s’enchaînent et le lecteur est toujours surpris par des nouveaux personnages qui s’ajoutent et de nouvelles pistes qui viennent dévier les plans d’Alice et de Gabriel. C’est sans doute ce que j’ai le plus apprécié, il y a toujours du mouvement et l’intrigue ne cesse d’évoluer.

Entre flashbacks et avancés de l’histoire, Musso nous emporte dans le passé d’Alice et nous dévoile certains éléments  de sa vie liés à sa venue à New York. Il n’y a pas à dire, ces retours vers le passé sont maîtrisés à la perfection par l’auteur qui n’en dévoile ni trop, ni pas assez pour que le lecteur puisse à son tour mener l’enquête.

Cependant, la plume de Guillaume Musso m’a par moment un peu bousculée, elle se veut simple et fluide mais penche vers le langage familier ce qui n’est pas toujours très agréable et approprié.

Les cent dernières pages, celles où l’on découvre la raison de ces événements, m’ont vraiment déplus et agacés. Cette révélation tant attendue nous tombe dessus d’un coup, de façon brutale, dans une sorte de flashback, comme si tout le périple des deux personnages n’avait finalement servi à rien. J’ai vraiment été déçue par cette résolution qui ne m’a pas semblé plausible et un peu trop tirée par les cheveux.

Malheureusement, je pense que l’auteur aurait pu trouver bien plus pertinent et logique comme dénouement.

En conclusion

Même si j’ai beaucoup aimé la façon dont Guillaume Musso a construit l’histoire avec de nombreux actions et rebondissements, la fin m’a totalement déçue. Je doute lire à nouveau cet auteur  dans le futur car, malgré son succès assez phénoménal chez les français, il ne m’a ici pas entièrement convaincue.

central-park-guillaume-musso

A savoir

Auteur / Guillaume Musso

Editeur / XO éditions, puis Pocket

Parution / 27 Mars 2014

Nombre de pages / 448 pages

Prix (au format poche) / 8 €

Et vous, connaissiez-vous cet auteur ? Avez-vous lu Central Park ?

Publicités

Publié par

monjulimonde

Juliette, 15 ans. Par ici, je partage beaucoup de chose, notamment mes dernières lectures, mes séries et mes films favoris.